évolution de la maladie


Le syndrome des jambes sans repos peut débuter à tout âge. Cependant, les premiers symptômes se manifestent souvent vers la 30e année, d’abord sous forme de phases passagères; ensuite, les périodes asymptomatiques deviennent progressivement plus brèves et se raréfient. Le syndrome des jambes sans repos se manifeste avant l’âge de 20 ans dans environ 40% des cas, et peut même apparaître avant 10 ans (environ 12% des cas). Dans ces cas précoces, toutefois, les troubles sont souvent très peu prononcés et 70% des patients ne consultent le médecin qu’après la 40e année.

 

Chez l’enfant

Dans les cas de début très précoce, les diagnostics erronés les plus fréquents sont:

  • des «douleurs de croissance» ou
  • un «syndrome hyperkinétique» ou «hyperactivité», appelé aujourd’hui «Attention Deficit Hyperactivity Disorder» (ADHD). Ces enfants présentent une forte agitation motrice et éprouvent beaucoup de peine à se concentrer – un exemple classique, tiré de la littérature allemande, est le «Zappelphilipp» décrit par le Dr H. Hoffmann.

Le syndrome des jambes sans repos a été décelé chez 20% des enfants qui avaient un diagnostic d’ADHD.

 

Chez l'adulte 

Chez environ deux tiers des patients, les troubles tendent plutôt à augmenter avec l’âge et seuls 16% environ des patients notent une amélioration passagère pendant quelques mois. Les troubles débutent au niveau des jambes, souvent sur un seul côté ou avec une prédominance unilatérale. L’alternance d’un côté à l’autre est observée chez environ 30% des patients et les bras sont touchés dans 20 à 50%. À mesure que la maladie évolue, les troubles s’étendent à d’autres régions du corps et surviennent progressivement à toute heure de la journée, sans rythme journalier précis.

L’heure d’apparition des premiers symptômes de la journée constitue même une mesure de gravité de la maladie:

 

Apparition des symptômes

après le coucher =  forme légère

dès environ 18 h 00 =  forme modérément sévère

avant 18 h 00 = forme sévère

 

L'extension de la maladie à des heures de plus en plus tôt dans la journée est particulièrement éprouvante. Dans environ 40% des cas symptomatiques et dans 14% des formes familiales ce phénomène se produit dans un délai d'un an,

Il est très intéressant, toutefois peu claire, d'observer que les malaises ne s'étendent pratiquement jamais jusqu'au visage. 

Kontakt

Contact

 

Diskutieren Sie mit anderen Betroffenen via Facebook

 

Discutez avec d'autres personnes concernées via Facebook

Codicontin® der Schweiz bald nicht mehr erhältlich

Von Prof. Dr. J. Mathis

Le Codicontin® ne sera bientôt plus disponible en Suisse

Prof. Dr J. Mathis