diagnostic différentiel


Polyneuropathie

La polyneuropathie peut être à l’origine du syndrome des jambes sans repos. Elle peut cependant provoquer en elle-même des troubles sensitifs tout à fait similaires. Les troubles associés au syndrome des jambes sans repos se distinguent de ceux de la polyneuropathie par leur dépendance manifeste de l’heure du jour, leur localisation en profondeur et leur régression lors d’une activité physique. Dans la polyneuropathie, les troubles sont généralement constants et ne régressent pas à la mobilisation. 

 

Examen électrophysiologique

Relevons que lors de polyneuropathies, beaucoup de patients ne ressentent aucuns troubles subjectifs. Nous recommandons un examen électrophysiologique dans la plupart des cas, étant donné qu’une polyneuropathie isolée (sans RLS) provoque des manifestations semblables à celles du syndrome des jambes sans repos. Si la polyneuropathie peut être confirmée par l’électrophysiologie, on en recherchera les causes, qui devront être traitées différemment du syndrome des jambes sans repos. Lors de l'examen électrophysiologique on enregistre le courant électrique véhiculé par le nerf. De plus, le nerf doit être stimulé électriquement à un endroit facile d’accès et le frémissement musculaire qui en résulte ou le potentiel nerveux sensible peut être relevé à un autre endroit.

 

Affections vasculaires

Les atteintes vasculaires telles que les varices ou l’artériosclérose des membres inférieurs ont été considérées dans le passé comme responsables du syndrome des jambes sans repos. Il apparaît aujourd’hui plus important de distinguer ces maladies du syndrome des jambes sans repos parce qu’elles requièrent un autre traitement, même si elles provoquent des troubles similaires. Dans l’artériosclérose des jambes, les douleurs sont accentuées à la mobilisation: les patients sont obligés de faire des pauses durant la marche pour atténuer la douleur. On parle alors de claudication intermittente.

 

Crampes nocturnes des mollets

Les crampes nocturnes des mollets sont très fréquentes, même chez les personnes en bonne santé. Ces crampes surviennent soudainement, souvent suite à un mouvement, et sont soulagées par l’extension du muscle touché.

 

Démarche diagnostique

  • Quantification des troubles au moyen d’un questionnaire

  • Examens de laboratoire
    - formules érythrocytaire et leucocytaire
    - électrolytes (Na, K, Ca, Mg)
    - urée et créatinine
    - profil glycémique journalier, HbA1c
    - fer, ferritine
    - vitamine B12 et acide folique
    - paramètres de la fonction thyroïdienne
    - test de grossesse

  • Recherche d’une polyneuropathie
    - Vitesse de transmission nerveuse de N.suralis
    - Electromyographie de m.extensor digitorum brevis
    - Réponse du stimulus sympathique

  • Polysomnographie

Kontakt

Contact

 

Diskutieren Sie mit anderen Betroffenen via Facebook

 

Discutez avec d'autres personnes concernées via Facebook

Codicontin® der Schweiz bald nicht mehr erhältlich

Von Prof. Dr. J. Mathis

Le Codicontin® ne sera bientôt plus disponible en Suisse

Prof. Dr J. Mathis